samedi 14 avril 2007

Ignorance quand tu nous tiens !

Ceci est un appel au secours ! Quand est ce qu’on arrêtera enfin de pirater les films tunisiens ?!!! Je suis plus qu'exaspérée par cette maladresse du soi-disant public tunisien.


Que l’on puisse pirater des films américains, indous ou égyptiens, on pourrait le tolérer, du moment que l’on ne nuise pas à leurs productions ni à leur survies. Je sais c’est aussi un comportement intolérable et contraire à l’éthique de la propriété intellectuelle et que si tout le monde se met à pirater ces films aussi, leur survie sera également menacée, certes, mais je vous répondrai que ça ne pourrait jamais leur arriver puisqu’ils sont protégés par des lois qu’on aimerait nous aussi avoir afin de protéger nos pauvres productions tunisiennes.

Le piratage des productions internationales nous permet d’échapper à la merci des salles de cinéma tunisiennes qui ne passent des films qu’au minimum 3ans après leur sorties (nchoufouhom beytine). Normal qu’on puisse préférer être à la page en achetant le piraté à 1dt le mois même de sa sortie ! Les salles tunisiennes n’ont qu’à offrir une meilleure panoplie de films avec des délais plus raisonnables.

Par contre pourquoi doit on réserver le même sort aux petites productions tunisiennes ?? Ne sont elles pas diffusées en premier lieu dans nos salles ??! Ces films tunisiens n’ont d’yeux que pour un seul public, comment pourraient ils survivre quand leur principale source de revenue s’acharne à les voler ??!! Ces petits films qui nous touchent tellement et qui animent tant nos soirées et nos cafés, de quel droit en remplissons nous nos discussions alors que nous ne faisons aucun effort pour leur survie ??! Pourquoi transformons nous en braise une des flammes qui alimentent nos débats enflammés !!!

Qu’est ce que c’est bon d’aller au ciné pour regarder une production tunisienne. Qu’est ce que j’ai adoré « kahloucha » et «Making of » et qu’est ce que j’ai été subjuguée en regardant « Khamsoun », pièce de théâtre hors du commun. Pour une fois qu’on ait du bon cinéma, je me rends compte, que c’est tellement excellent que les gens se félicitent de l’avoir en CD piraté le mettant sur le même pied d’estale que les autres grandes productions ! Inconscience quand tu nous tiens !!

Je n’arrêtais pas ces derniers temps de rouspéter, de disputer toute personne ayant piraté le tunisien et je demande à mes chers invités de faire passer le message…. Aidons le cinéma tunisien à voltiger, ne lui brisons pas ses ailes à son envol !

5 commentaires:

SWORDEDDINE a dit…

Bien que tu te ferais descendre par quelques défenseurs invétérés des droits d'auteur et de la propriété intellectuelle, je salue ta noble position pour les productions locales et je te rejoins entièrement sur ce sujet, dans notre pays le piratage fait vivre plusieurs familles et évite le chômage à plusieurs jeunes, mais nos productions locales doivent quand même être épargnées comme tu dis, il faut faire comprendre à nos cinéastes et acteurs qu'en faisant de bonnes choses le public répond présent, et ils n'arriveront pas à savoir si ça nous a plu ou non si tout le monde prend le piraté quelque soit la qualité de la production.

Amaryllis a dit…

@ Swordeddine: tu sais c'est même pas question de bon ou mauvais film, je parle même des films à moyen succès, si tout le monde commence à pirater les films tunisiens (je parle bien sur des tunisiens même), ces films n'auront plus de ROI!! comment est ce qu'on pourrait produire d'autres films si les films produits ne rapportent que dalle!!

Au moins, pour les autres, ils sont protégés par des lois dans leurs pays, et ils guarantissent un minimum de profit ;)

SWORDEDDINE a dit…

Certains artistes guettent le moindre vendeur de leurs oeuvres pour le trainer en justice. Il y a effectivement des lois qui les protège et pas mal de pirates se sont faits pincés et ont payé des amendes. Mais le problème reste comme je t'ai dit une question de conscience sans plus.

Amaryllis a dit…

je suis d'accord avec toi, je suis même sure qu'établir des lois en tunisie ne va pas vraiment résoudre le pb, mais c'est dommage d'agir de la sorte quand on est sur qu'on sera les premiers perdants dans l'histoire " artistiquement parlant"!

Karim a dit…

Bien dit Sword c'est effectivement le coeur du problème. Effectivement les gens en achetant les films piratés ne voient que l'économie de 3 misérables dinars qu'ils font par rapport à une place de ciné.