mardi 22 mai 2007

Ca n'arrive pas qu'aux autres!

Suite à un post que je viens de lire chez téméraire, je vous fais part d’une histoire vraie qui m’est arrivée. Que vous puissiez prendre conseil !

C’était au mois de mars dernier, il y a bien un an déjà, j’ai failli commettre l’irréparable. On se dit toujours que ça n’arrive qu’aux autres sans jamais penser qu’on fait tous partie de ces autres. En rentrant du boulot, comme tous les jours à cette heure, je passe à la maison de mes futurs beaux parents pour partager quelques moments avec mon fiancé. Sur mon chemin, je passe devant le belvédère, en prêtant la fameuse avenue « Taib Mhiri ». Le feu vert s’allume, je continue tranquillement mon chemin entre une multitude de voitures et de gens empruntant cette avenue comme tous les jours.

J’étais la première sur ma file, un peu devancée par un petit camion, genre « kat kat baché », sur ma gauche. Trois ou quatre ruelles relient cette avenue avec celle qui mène à Bab El Khadra. Ce camion devait emprunter l’une d’elle, il a allumé ses feux clignotants me signalant qu’il allait prendre la gauche. Mon chemin étant encore tout droit, je ne faisais pas trop attention à ce camion qui ralentissait petit à petit jusqu’à s’arrêter complètement, quand soudain, une femme jaillit de derrière ce camion... Un vrai moment de solitude que j’ai vécu, que je ne pourrais même pas souhaiter à mon pire ennemi. Elle se jeta sur la rue, sans même prendre la peine de regarder s’il y avait, par hasard, une autre voiture derrière le camion. Ce camion qui l’a, par galanterie, laissée traverser et par mégarde a failli être la cause d’un grand désastre..

Iiiiiiiiiiiuuuuuuuuuuiiiiii, bruit des pneus de ma voiture, s’arrêtant de ses petits 40km/h d’un coup de frein sec. Malheureusement, la femme heurta le pare-choc de ma voiture, tomba sur le capot avant de s’évanouir par terre. Aucune goutte de sang ne circulait sur mon visage devenu tout pale, j’ai cru que ma vie s’écroulait en une fraction de secondes. Je suis restée bloquée sur mon siège, surprise et choquée pendant que la femme s’écroulait par terre.

Soudainement, ma voiture fut entourée d’un nombre de personnes, inconnus pour moi les uns comme les autres. Certains d’entre eux s’attroupèrent autour de la femme, d’autres m’ouverirent la porte de la voiture pour me parler « gentiment » je l’avoue, ils ont bien assisté à la scène. Je n’entendait que du « labès labès » «rochha bel mé, wejha asefer » « kalem l’ambulance.. » j’entendais tous ces mots de personnes étrangères alors que je ne pensais qu’à une chose « ya rabbi faya9ni, c’est juste un cauchemar » .La chance ce jour là n’était pas vraiment avec moi, ce fut bien réel.. On m’a donné de l’eau pour boire et pour mouiller un peu mon visage, et voila que je reprends à parler « Ena labès, el mra, el mra chbiha ? »

Elle commença à se réveiller petit à petit, me regardant avec un air triste, qui voulait me dire c’est pas ta faute, mais malheureusement pour moi, cette femme était accompagnée de deux autres femmes, wa7da etta7i et lokhra tzakki, qui m’ont scannée de haut en bas, ne voyant que ma voiture et mon look. Et voilà qu’elle me sortent la phrase tant redoutée : « elle a quelques douleurs au dos mais il faut juste qu’on s’assure que le bébé va bien »…. Eh oui, la femme était bien enceinte, je vous ai dit, la chance m’a complètement lâchée ce jour là.

Etant novice pour ce genre d’histoires, j’ai accepté de prendre les trois femmes avec moi dans ma voiture et les emmener au service d’urgence le plus proche, pourtant un homme de la foule m’avait conseillée de ne pas le faire et de me diriger directement au poste de police pour déclarer l’accident. La plus grande faute que j’aurais jamais dû faire…

A suivre….

PS : je suis désolée, je ne pensais pas que ça pouvait être aussi long à raconter mais le pire dans cette histoire reste à venir.

11 commentaires:

Abdou a dit…

Une histoire intéressante mais sans te vexer, je n'ai bien retenu que ces 2 parties:
" je passe à la maison de mes futurs beaux parents ...pour partager quelques moments avec mon fiancé..."
"...qui m’ont scannée de haut en bas, ne voyant que ma voiture et mon look..."
j'en déduit que t'es belle et Fiancée.
je rêve

Amaryllis a dit…

Abdou c'était nullement mes intentions à travers ce post, il doit faire passer un message à travers mon expérience personnelle..

Ceci étant dit, tes déductions sont correctes, enfin je parle pour "fiancée", pour l'autre déduction, je vais m'abstenir de répondre ;)

Abdou a dit…

Toute Modestie à part...Bien entendu!!
(bien que j'aurais souhaiter ne pas te voir s'abstenir)

SWORDEDDINE a dit…

@Abdou: eh oui mon ami les belles fleurs ont le plus souvent le coeur pris.

TUNISIENDOCTOR a dit…

JE VAIS ATTENDRE LA SUITE IMPATIEMMENT

Téméraire V5.0 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Téméraire V5.0 a dit…

Exactement pareil Yjik lebla yé ghafel.

2 erreurs: la première tu l'as reconnue, comme la femme allait apparemment bien, il fallait aller au poste de Police ou même appeler la Protection Civile et ne pas les accompagner toute seule à l'hôpital.

La seconde, il fallait prendre les coordonnées de quelques témoins.

Amaryllis a dit…

@téméraire: c'est exactement ce dont je me suis reporchée mais prise par la panique je ne savais plus quoi faire.
A tavers ce post, je voulais conseiller toute personne, ellotf 3liha, qui aurait un accident de voiture, de prévenir en un premier temps les samu et d'aller directement au poste de police le plus proche afin de le déclarer, peu importe la gravité de l'accident.
Par expérience, je sais que cette action est loin d'être un réflexe donc j'essaye de mettre en garde toute personne qui pourrait se mettre derrière un volant, et spécialement les femmes!

Napo a dit…

ihmid rabbi jit fi tounis et tu ne faisais pas de la vitesse, law ken jit houni, rak lila fil 7abs, quotient de 15 milles dollars pour sortir..et des frais d'avocat de 10 milles dollars pour le proces.

c'est ca le probleme fi tunis, ijik li ble ya ghafel.

aya inshallah labess

Amaryllis a dit…

@napo: pourquoi "7abs"? , j'ai rien fait moi, c'est elle qui s'est jetée sur la rue, en plus il y avait des témoins..

Napo a dit…

famma une notion qui n'existe pas encore fi tunis, ca s'appele 'avoidable' c;est a dire, si on arrive a prouver que l'accident aurait pu etre evite de la part du vehicule motorise, alors je pourcentage de culpabilite passe vers le conducteur, et par consequent le code criminel peut-etre saisi..

oui je comprend que t'as pas fautive..